Page principale - Session - Contact

60 millions de social-traîtres II

« Chaque homme sait, au fond de lui, qu'il n'est qu'un tas de merde sans intérêt. » (Valerie Solanas)

Gotcha

Alors comme ça Calvus-Mons ne se foule pas énormément ? J'ai cru lire ça récemment. C'est faux. Calvus-Mons, le Mont-Chauve, se foule. Le pied droit.

Oui, je traîne une tendinite tenace (ce vieil adjectif pourri n'est utilisé que pour l'allitération) depuis quelques mois. Le genre qui se calme quand on change pour quelques jours de paire de chaussures. Le genre lancinant, imprévisible. Peut-être même faux-derche.

Voilà, c'est à peu près tout ce que j'avais à raconter. Je ne sais pas... j'ai ouvert l'éditeur de texte de ce blog en ruines parce que Morrissey chantait Dagenham Dave, un de ses meilleurs morceaux, et que je pensais à G., cet entrepreneur de l'édition sacrément culotté et que j'aime tant, et qui est en train de s'emmerder à un vernissage parisien d'artistes berlinois, et qui hait Morrissey, qu'il appelle avec tant d'humour la Grosse Momo, et...

... oui, j'ai bu. Oui, j'ai pris du sucre en poudre.

Non, ce n'est pas intéressant.

Mais ce n'est pas inintéressant non plus.

Et vous êtes bien attrapés.

Nikita Calvus-Mons le 23/10/09 à 22 h 11 dans Littéraire-traître
Article précédent - Commenter - Article suivant -