Page principale - Session - Contact

60 millions de social-traîtres II

« Chaque homme sait, au fond de lui, qu'il n'est qu'un tas de merde sans intérêt. » (Valerie Solanas)

Les pick-up artists, ces déçus du féminisme

Une tendance à la fois effrayante, affligeante et (évidemment) fascinante émerge : les pick-up artists sont de sortie. La sous-culture PUA (littéralement « artistes de la drague », puisque le ridicule ne tue bien sûr jamais) est sans doute un des rejetons les plus hideux du féminisme (qui s'en serait bien passé). Ils m'intéressent à ce titre. Je ne suis pas le seul : sur le forum du brillant webcomic xkcd — une de mes rares lectures régulières online depuis des années — la discussion fait rage, et ce n'est pas la première fois.

Des hommes, donc, forment d'autres hommes à devenir des queutards, des artistes du levage de gonzesses, d'inexorables robots zobeurs, et pour cela il existe selon eux quelques solutions simples, dérivées vaguement de la PNL ou des bouquins de développement personnel les plus craignos : never take no for an answer (les apprentis violeurs apprécieront l'encouragement), ne faites jamais attention à ce que la victime, pardon, la cible, raconte, n'hésitez pas à lui mentir sur toute la ligne, bref, comportez-vous comme de sombres merdes, et vous choperez de la chatte.

Le personnage joué par Tom Cruise dans Magnolia et son leitmotiv « Tame the Cunt! Respect the Cock! » (« Domptez la chatte ! Respectez la queue ! ») serait un bon exemple de gourou PUA. Il existe des livres, des sites web, des associations charitables comme celle des Toronto Real Men, les Vrais Hommes de Toronto, prêts à dépenser tout leur argent pour « trouver et séduire des salopes bien chaudes et désespérées » :



Notez la référence à « la métrosexualité, cette conspiration des médias féministes ». En tant que surpoilu de toute éternité, sorte de Sean Connery des faubourgs, j'aurais bien été prêt à prendre les armes — mais lesquelles ? — pour défendre notre honneur bafoué de primates en compagnie de ces gens-là si je n'avais pas flairé dans toute cette entreprise autant de misère intellectuelle, psychologique et sexuelle. Sans oublier le parfum nauséabond du racolage commercial et de l'escroquerie pure et dure.

Un tumblr amusant et intéressant sur la question : PUA.txt.

Entre autres messages d'amour de mâles vexés par son auteur, celui-ci, délicieux :

Keep on being a beta, you dickless fag. Stop throwing mud on people who will one day fuck your wife while you're writing your blog.

(Continue à te comporter comme un bêta, espèce de pédé sans bite. Arrête de cracher sur des gens qui un jour baiseront ta femme pendant que tu es en train d'écrire sur ton blog.)

Le (mâle) bêta s'opposant évidemment au mâle alpha que les PUA s'enorgueillissent tous d'être (la contradiction inhérente à ce postulat ne les faisant pas ciller un instant). Évidemment, ce ne sont pas les notions d'éthologie les plus élémentaires qui les étouffent.

Mais maintenant, donnez-moi un peu d'air, que je respire ! L'univers PUA est étouffant. Sans doute trop de testostérone viciée dans l'air ambiant.

Don Calvus le 26/02/13 à 00 h 43 dans Social-traître
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

Les PUA sont à la fois marrants et pathétiques, comme les tenants de la NLP que tu cites aussi.

A noter que ce n'est pas tout neuf comme mouvement, James Toback, réalisateur de Fingers (beaucoup plus nerveux et intéressant que son remake, "de battre mon coeur s'est arrêté"), était un des précurseurs du machin (il en a même fait un film, pas terrible terrible d'ailleurs).

Et pour un commentaire sur les PUA, un post mémorable de l'hallucinant Eric Raymond http://esr.ibiblio.org/?p=3000 
Eric Raymond est avec Stallman la figure tutélaire du Logiciel Libre, mais il en est sa version libertarienne, fan de flingues, et totalement débile.

abolibibelot - 26.02.13 à 08:27 - # - Répondre -

Re:

Je vois que tu as de saines lectures ! Je vais explorer ce blog à l'accroche superbe. (Mon retard chronique dans la traduction du dernier quart de ce roman te remercie !)

Sex, software, politics, and firearms. Life's simple pleasures… Haha !

60millions - 26.02.13 à 17:28 - # - Répondre -

Commenter l'article